Infrastructures: Le député Alain Lobognon (ex-membre du gouvernement) dévoile les promesses non tenues de Ouattara, le faiseur de routes et ponts…sur la Côtière

Infrastructures: Le député Alain Lobognon (ex-membre du gouvernement) dévoile les promesses non tenues de Ouattara, le faiseur de routes et ponts…sur la Côtière

Lundi de la Côtière…
Vivement les actes!
Lundi dernier, j’avais planté le décor. La Côtière est dans un état déplorable qui n’honore pas la Côte d’Ivoire. Chaque fois que je dénonce le scandaleux état dans lequel se trouve la Côtière, il y a certains ignorants pour rappeler que j’ai été ministre. Effectivement, j’ai été ministre du 1er juin 2011 au 13 mai 2015. Période au cours de laquelle j’ai été témoin des débats sur l’état de la Côtière.
C’est pourquoi, je reviens ce lundi sur les déclarations depuis le sommet de l’Etat où l’on nous faisait croire que les solutions trouvées seraient rapidement mises en œuvre pour une réhabilitation de la Côtière.
Je vais m’attarder sur les déclarations du mois de mars 2015.

  • San-Pédro. 4 mars 2015. Le Conseil des ministres réuni au complet écoute le rapport du préfet de la région. Ousmane Coulibaly insiste sur le piteux état de la Côtière. Les débats sont animés. Le Conseil des ministres adopte la décision de reconstruire une voie à l’image de la Côte d’Ivoire. Ce sera une autoroute de 2 fois 2 voies. Sur le champ, le ministre des infrastructures économiques annonce que la Côtière coûtera 740 milliards de FCFA. Ah les millards!
  • Sassandra et Fresco. 6 mars 2015. Meetings du Président de la République. Les livres blancs des élus et cadres relèvent l’état de la Côtière. Le Président de la République annonce sous des tonnerres d’applaudissements que la Côtière serait réhabilitée. Il précise même que c’est une décision du Gouvernement.
  • San-Pédro. 8 mars 2015. Meeting de clôture au stade Auguste Denise. Le Président de la République insiste lui-même sur l’état de la Côtière et réaffirme la décision du Gouvernement de mettre fin aux souffrances des populations. « La Côtière sera reconstruite ».
    A l’époque de ces déclarations, le Premier était Kablan Duncan. Depuis, il est devenu Vice-président. Son successeur à la Primature, qui était présent au Conseil des Ministres du 4 mars 2015, s’est rendu par les airs à Sassandra le 8 décembre 2017 pour les travaux de construction du marché et du débarcadère de la ville, dons de 15,8 milliards de FCFA du Japon.
    Amadou Gon Coulibaly annonce aux populations que « le Gboklê est une région enclavée qui a besoin d’investissements importants pour valoriser ses riches potentialités économiques, culturelles et politiques. »
    Évidemment pour désenclaver, il faut des routes. Il faut d’abord réhabiliter la Côtière.
    Les nouvelles déclarations des politiciens qui rêvent d’une place au Gouvernement n’émeuvent certainement personne à Fresco, Sassandra, Grand-Lahou et San-Pédro.
    Ah si! Les militants du Rhdp croient dur comme fer que cette fois-ci sera la bonne. Parce que la présidentielle de 2020 approche. En attendant, nous réclamons au Gouvernement des actes concrets. Les études ont-elles été réalisées? Que révèlent-elles?
    À lundi prochain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *