Rhdp unifié-Réponses aux élucubrations d’un pro-Adjoumani: «Ni tes pleurs, ni tes lamentations, ni celles du RDR ne pourront freiner le PDCI-RDA dans sa marche vers le rassemblement des Ivoiriens autour d’une nouvelle alliance»

Rhdp unifié-Réponses aux élucubrations d’un pro-Adjoumani: «Ni tes pleurs, ni tes lamentations, ni celles du RDR ne pourront freiner le PDCI-RDA dans sa marche vers le rassemblement des Ivoiriens autour d’une nouvelle alliance»

Mon cher Konan Behegbin, c’est avec tristesse que j’ai parcouru tes lamentations dignes des pleurs d’un militant du RDR apeuré par la nouvelle alliance du PDCI-RDA. Mais j’ai lu au bas de celle-ci la signature d’un supposé militant de base de Daoukro, c’est d’ailleurs ce qui explique que je te tutoie.
Même si comme je l’ai indiqué un peu plus haut, je doute bien de ton appartenance au PDCI-RDA. Je t’ai vu raconter à la limite des balivernes qui ne méritaient même pas qu’on y prête attention. Mais comme je réalise que ce sont des pleurs, j’aimerais bien te consoler en rétablissant les faits que tu tentes de travestir avec éloquence. Cette méthode est d’ailleurs connue comme étant l’une des méthodes propre aux militants du RDR ; mais passons.
Tu commences tes pleurs par une interpellation des militants du PDCI RDA auxquels tu appelles à la vigilance « Militants du PDCI RDA, attention ouvrez les yeux». Mais c’est parce qu’ils sont restés vigilants qu’ils ont pu déjouer le funeste projet de dissolution du PDCI RDA à travers les nombreuses attaques tout azimut auxquelles il a été confronté. Tu poursuis tes lamentations par un aveu, sauf que dans le développement, tu y ajoutes la mauvaise foi. « Le parti unifié, un engagement personnel du président Henri Konan Bédié».
Tu oublies d’ajouter Président du présidium du RHDP. Ensuite tu fais référence à l’appel de Daoukro sans relever la tenue du 5ème congrès extraordinaire qui a validé ledit appel. À ce niveau de tes pleurs, tu pouvais comprendre qu’un président de parti politique puissant fut-il ne peut être au dessus des textes de son parti. En ce qui concerne les décisions du parti, elles sont prises par l’ensemble de ses membres.
Si tu connais bien comment un parti politique sérieux fonctionne, tu devais comprendre qu’il peut arriver qu’au cours d’une réunion du parti, les membres arrivent à rejeter une idée du président s’ils estiment que celle-ci n’est pas bonne pour l’intérêt du parti. Le bureau politique à ce moment là avait estimé qu’il fallait reporter son congrès à après les élections présidentielles de 2020. Naturellement, l’initiateur du projet en grand démocrate était obligé de se plier à la décision de son parti.
Il s’était persuadé par la suite que de toutes les façons, cette décision ne devait pas être un frein à la création du parti unifié étant donné qu’il fallait solidement le construire dans la durée. Mais contre toute attente, c’est un RDR quasiment au bord des nerfs que l’on a dû voir en train de crier à la trahison en voyant à cette décision un agenda personnel inavoué. Jusqu’à ce qu’il décide d’évincer celui qui était alors le président du présidium avant de commencer à exécuter un projet dont ils n’étaient pas censés être initiateurs.
Mon cher Behegbin, si tu n’étais pas de mauvaise foi comme les traceurs, tu devais comprendre ici des deux partis qui y exécutait un agenda caché. Ensuite en militant discipliné, quand son parti prend une décision comme celle du report du congrès devant examiner les textes dudit projet à après les élections présidentielles de 2020,on rejoignait automatiquement les rangs et on se mettait solidairement autour de celui-ci et de cette décision.
À partir de ce moment, ceux qui décident de rester de l’autre côté pour poursuivre ce projet au mépris de cette décision auraient volontairement choisi de partir du parti. Je ne crois pas qu’à ce niveau du débat, on puisse encore parler de crise. En outre, se rendant compte que le RDR avait décidé d’exécuter seul le projet, il était tout à fait naturel que le PDCI RDA se retire définitivement de l’alliance.
En définitive, mon cher Behegbin, je ne crois pas que ni tes pleurs, ni tes lamentations, ni celles du RDR pour qui tu es en mission ne puissent freiner le PDCI-RDA dans sa marche vers le rassemblement des Ivoiriens autour d’une nouvelle alliance non idéologique dont le principal mobile est la réconciliation des Ivoiriens afin d’aboutir à la création d’un climat de paix définitive en Côte d’Ivoire.
Ôyohé David M Militant de base Tanda. (Pris sur afriksoir.net)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *