Réforme de la Cei, présidentielles de 2020-Mohamed Ibn Chambas, Représentant spécial du Sg de l’Onu: «Voici pourquoi les Nations unies sont prêtes à accompagner la Côte d’Ivoire»

Réforme de la Cei, présidentielles de 2020-Mohamed Ibn Chambas, Représentant spécial du Sg de l’Onu: «Voici pourquoi les Nations unies sont prêtes à accompagner la Côte d’Ivoire»

Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial du secrétaire général de l’Onu pour l’Afrique de l’ouest et du Sahel, était, lundi 15 avril 2019, au siège du Pdci-Rda où il a eu une séance de travail avec le Secrétaire exécutif en chef de ce parti et ses plus proches collaborateurs. Pour l’envoyé d’António Guterres en Afrique de l’ouest et au Sahel, la rencontre a permis au secrétaire exécutif de lui faire « un briefing très détaillé pour mieux comprendre la situation politique actuelle de la Côte d’Ivoire ». Il a ajouté que sa venue en Côte d’Ivoire se situait dans le cadre d’une mission de bons offices en Afrique de l’ouest et dans les pays du sahel pour essayer d’avoir des informations et aussi consulter les différentes parties prenantes et voir comment les Nations unies peuvent être utiles dans un contexte où il faudrait un renforcement de la paix, de la sécurité, de la démocratie et du développement en Afrique de l’Ouest et au Sahel. « Comme vous le savez, la région est aujourd’hui menacée et confrontée à un défi majeur de sécurité. Avec ce contexte, c’est important d’être toujours vigilant pour la consolidation de la paix » a-t-il précisé. Il a évoqué le cas spécifique de la Côte d’Ivoire. «En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, vous savez que 2020 sera une année des élections, d’ailleurs tout comme au Ghana, au Burkina Faso et en Guinée. Donc les Nations unies, en travaillant avec la Cedeao et l’Union africaine, veulent accompagner ce pays qui va aller aux élections en 2020 pour qu’au finish, nous puissions avoir des élections crédibles et apaisées en Afrique de l’Ouest», a dit l’émissaire de l’Onu.
A propos de la réforme de la Commission électorale indépendante, il a révélé qu’un rapport détaillé lui a été fait par le secrétaire exécutif. «On va continuer ces échanges avec les parties prenantes y compris la Cei, les différents partis politiques. Les Nations unies sont prêtes à accompagner la Côte d’Ivoire parce que c’est un pays très important et clé de la sous-région et en Afrique ».
Gilles Richard Omaël avec Le Nouveau Réveil

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *