Côte d’Ivoire-Ouattara intensifie la pression sur ses opposants: Des mesures économiques contre Guillaume Soro et le PDCI annoncées

Côte d’Ivoire-Ouattara intensifie la pression sur ses opposants: Des mesures économiques contre Guillaume Soro et le PDCI annoncées

Alassane Ouattara a annoncé sur les antennes de Radio France Internationale (RFI) qu’il ne force personne ou qu’il ne met aucune pression sur ses opposants. Mais, voilà que La Lettre du Continent fait ces révélations ci-dessous.

Libéré de la présidence de l’Assemblée nationale après sa démission le 8 févier, Guillaume Soro pourrait subir de nombreuses ‘’tracasserie’’ ces prochaines semaines alors qu’il ne s’est toujours pas positionné pour la présidentielle de 2020. Le ministère des Affaires étrangères dirigé par Marcel Amon Tanoh, un proche du président Alassane Ouattara, devrait annuler le posseport diplomatique du patron sortant du Parlement. Selon les informations de La Lettre du Continent ; une enquête est d’ores et déjà envisagée par le gouvernement. Elle doit permettre d’identifier l’origine des fonds ayant permis à Guillaume Soro d’acquérir sa villa du quartier de Marcory Résidentiel d’Abidjan (Sud).
Autre dispositifs visant à mettre la pression sur Guillaume Soro, les services des impôts sous tutelle de Moussa Sanogo, secrétaire d’Etat auprès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, cargé du budget et du portefeuille, pourraient lui notifier un redressement fiscal. Plusieurs groupes économiques jugés proches du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan Bédié (‘’HKB’’) ; opposant au président ivoirien, ont déjà été ciblés par ce type de procédures.
Premier signe de crispation : Guillaume Soro entendait remettre les clefs de son bureau de l’Assemblée nationale à son successeur une fois ce dernier élu. Toutefois, Mamadou Diawara, le le président du groupe parlementaire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir) ; qui assure l’intérim au perchoir jusqu’à l’élection du nouveau président, a déjà tenté d’entrer dans ces locaux sans autorisation.
Gilles R. OMAEL avec La Lettre du Continent, 12/02/2019 à 15h23

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *