Côte d’Ivoire-Zone industrielle de Koumassi: Une usine de fabrication de vins fermée, voici les raisons avancées par le ministère du Commerce…

Côte d’Ivoire-Zone industrielle de Koumassi: Une usine de fabrication de vins fermée, voici les raisons avancées par le ministère du Commerce…

Suite à une visite de la direction de métrologie, du contrôle de la qualité et de la répression des fraudes (DMCQRF) à l’usine de Manufacture industrial and Beverage and Machinnery (MIBEM) située à la zone industrielle de Koumassi vendredi 11 janvier 2019, le ministère du commerce décide de fermer ladite usine.
‘’Environnement insalubre et mauvaises conditions de travail des employés de l’usine’’ sont les raisons avancées par Aimé Koizan, directeur général du commerce intérieur pour fermer l’entreprise jusqu’à nouvel ordre. Pour certains, la décision du ministère est incomplète « Avec les images qu’on vient de voir, fermer seulement ne suffit pas. Les propriétaires de l’usine doivent être poursuivit pour intoxication alimentaire », s’écriait un consommateur.
D’autres dénoncent la passivité du ministère, quant au contrôle des entreprises agro-alimentaires installées en Côte d’Ivoire. « Ce n’est pas aujourd’hui que cette usine existe. Comment du vin peut couter 150f ? Le ministère ne dit rien, certainement pour des pots de vins qu’on leur verse, les entreprises nous servent ce qu’elles veulent, nous sommes à leur merci.
C’est dommage !, s’exclamait un internaute. Un documentaire sur une chaîne française dénonçant les mauvaises conditions de travail des entreprises limonadières et de boissons alcoolisées particulièrement le vin qui est proposé sur les marchés en Côte d’Ivoire, aurait tiré la sonnette d’alarme.
D’où la visite ‘’inopinée’’ du ministère du commerce. MIBEM est l’entreprise fabricante de vins de bons marchés notamment ‘’sangria’’ et ‘’Château de France’’ adulés par de nombreux constructeurs. Les prix de ces produits varient entre 150 FCFA et 2500 FCFA dans les grandes surfaces.

Roxane Ouattara, ivoiresoir.net

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *