Réconciliation entre ivoiriens et avec le Fpi: Devant les parents de Gbagbo, Gukahué fait des révélations sur Laurent et Simone Gbagbo-Bodi Théodore confié à Yopohué, Bayota et Ouragahio

Réconciliation entre ivoiriens et avec le Fpi: Devant les parents de Gbagbo, Gukahué fait des révélations sur Laurent et Simone Gbagbo-Bodi Théodore confié à Yopohué, Bayota et Ouragahio

Bodi pour la régionale du Goh, à droite de Guikahué, et Alain Gbaka, candidat à la mairie de Ouragahio, ici, à Yopohué

Le candidat du Pdci-Rda, liste «la Côte d’ivoire rassemblée et réconciliée», l’ingénieur général des Travaux publics, ancien Dg du LBTP, Kouassi Bodi Théodore a fait campagne sur les terres de Gbagbo Laurent. De Yopohué à Ouragahio, en passant par Bayota, le candidat du ministre Maurice Kakou Guikahué, accompagné par ce dernier, a eu l’onction des parents de Gbagbo, massivement mobilisés, pour que Kouassi Bodi Théodore soit porté à la tête du Conseil régional du Gôh, au soir du 13 octobre 2018.

Liens vidéos de discours de Guikahué
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=236673873868363&id=316836065134691
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=273236920064470&id=316836065134691
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=301579163763072&id=316836065134691

Le Secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, Pr Maurice Kakou Guikahué, a parlé, mercredi 10 octobre, aux populations de Yopohué, de Bayota et d’Ouragahio. C’était dans le cadre de la campagne du candidat aux régionales, M Kouassi Bodi Théodore. L’occasion était belle pour le N°2 du Pdci-Rda, de parler de réconciliation. Surtout avec le Fpi de Laurent Gbagbo. « Pour moi, le passé est passé. La Bible dit qu’il y a un temps pour se quereller et il y a un temps pour se réconcilier. Pour moi, le passé est passé, on doit tout oublier et tout recommencer. Nous sommes dans le temps de la réconciliation, ceux qui ne veulent pas de la réconciliation, laissions les ou ils sont et avançons » a-t-il dit. Guikahué a aussi saisi l’occasion pour désintoxiquer quant aux dires des adversaires de Bodi Théodore sur le terrain. Notamment les contre vérités mis sur son compte. « Au lieu que des candidats viennent vous dire voici ce que j’ai fait pendant les 5 années passées et voici ce que je ferai dans les 5 prochaines années, ils se promènent pour dénigrer Guikahué. Alors que je ne suis pas un programme de développement». Par ailleurs, il a déploré qu’« on dit que Guikahué n’aime pas les Bété et il est allé chercher un Gagou (Bodi Théodore) pour venir nous arracher le pain de la bouche». C’est pourquoi, il a conté l’histoire de la création de la région du Gôh. « La personne qui a crée la région du Gôh, c’est Guéi Robert. Au début, c’était la région du fromager sinon, avant nous étions rattachés à Daloa. Gagnoa était un seul département, il fallait trouver un autre département pour créer la région. Oumé, peuplé de Gouro et de Gagou, était visé. C’était le général Moissi Grena qui était le ministre de l’interieur, il était Gagou. Les Gouro ont demandé à partir du côté de la région de Bouaflé. Ce sont les Gagou qui ont dit allons à Gagnoa, parce que nous sommes proches de Gagnoa. Bodi Théodore était le président de la mutuelle des cadres Gban pour le développement. Donc Bodi mérite bien d’être le président du Conseil régional en reconnaissance à ce que ses parents ont fait ». Cela dit, Guikahué a encore mis à nue, une autre contre vérité. « On déclare que j’ai fait des choses pendant que nous étions au Golf hôtel, pendant la crise postélectorale. Le peuple Bété de Gagnoa a eu la chance que je sois au Golf hôtel. Voyez vous, on n’a tué personne ici dans le Gôh comme ça été le cas dans l’ouest. J’étais là-bas et ma présence en est pour quelque chose. C’est Dieu qui m’a mis là-bas. Et Dieu a opéré. A cause de moi, les gens ont pardonné à mes parents. Mais on me critique aujourd’hui ». Enfin, a-t-il déclaré, « on dit que Guikahué ne s’entend pas avec Gbagbo, qu’est ce qu’il vient faire ici ? Je vais vous dire aujourd’hui que les jumelles de Gbagbo sont nées prématurées à Cocody. Il n’y avait pas de couveuses, …, je les reçues et j’ai mis ces deux petites dans une couveuse au Chu de Treichville. J’étais ministre de la Santé quand Laurent Gbagbo a fait son accident de la circulation. Je me suis assis à son chevet, car je me suis dit que si quelque chose lui arrivait, je serais indexé, moi ministre du Pdci-Rda à l’époque. Quand Gbagbo a ouvert les yeux, il a dit : “Maurice, tu es là, c’est bien. Et ta femme ? “. Il parlait de Simone. Je lui ai dit qu’ “elle se trouve au bloc opératoire.” Il m’a dit : “il faut bien faire … sinon c’est toi qui va faire le deuil et le veuvage…”. Parlant de Simone Gbagbo à qui il a rendu visite, il y a quelques temps à la maison, Guikahué a révélé les confidences de l’épouse de l’ex président. « Elle m’a dit que le premier miracle, c’est qu’elle est sortie de prison, le deuxième miracle, c’est que Guikahué a mis son pied dans la maison de Gbagbo, le troisième miracle, c’est que Gbagbo sortira de prison ». Pour terminer, Guikahué a confié Bodi Théodore à se parents. Il a rappelé que si ce dernier ne travaillait pas comme il se doit, il serait remplacé 5 ans après. «Je vous dois une visite. Je suis de passage, j’ai accompagné Bodi Théodore, mais ce que je vois ici à Yopohué, à Bayota, à Ouragahio, c’est que ça va bien se passer. Je viendrai pour la vraie visite prochainement » a-t-il conclu. Non sans vendre son candidat Bodi, ingénieur général des Tp, directeur départemental des Tp à Gagnoa pendant 10 ans, ensuite directeur régional pendant 3 ans, puis directeur général de Lbtp. Un homme capable de désenclaver toutes les localités de la région du Gôh qui souffre de problèmes de routes. Bodi Théodore a rassuré les populations en annonçant de nombreux projets dont des fonds jeunes et des fonds femmes à hauteur de 200 millions. «Si je suis élu, je ferai en sorte que toutes nos routes et pistes villageoises soient praticables en toute saison», a promis le candidat du Pdci, de la liste «la Côte d’ivoire rassemblée et réconciliée», l’ingénieur des Tp, Kouassi Bodi Théodore.
Gilles Richard OMAEL et D. Sory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *