Kognon Soro : Bientôt 3 mois que les parents réclament son corps aux autorités, en vain, Amadou Gon Coulibaly pose des conditions…

Kognon Soro : Bientôt 3 mois que les parents réclament son corps aux autorités, en vain, Amadou Gon Coulibaly pose des conditions…

Assassiné le samedi 7 juillet 2018 en marge d’une manifestation du Réseau des amis de la Côte d’Ivoire (RACI) qui s’est tenu à Korhogo, dans le nord du pays, le corps de Kognon Soro n’est toujours pas rendu à la famille.
L’assassinat de l’étudiant Kognonhon Soro, plus connu sous le nom de Kognon Soro, le samedi 7 juillet 2018 devant la résidence du député de Sirasso, Kanigui Mamadou Soro lors d’une manifestation du Raci qui avait fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le pays et particulièrement dans la capitale du Poro connait un nouveau virage. Il s’agit de la restitution du corps à la famille qui tarde à se faire Plus de deux mois après.
Les parents ne savent plus à quel saint se vouer. Jérôme Soro, oncle maternel du défunt ne veut qu’une chose, récupérer le corps sans vie de son neveux afin de l’enterrer dignement. Mais que de difficultés se dressent sur le chemin. En effet, selon nos sources, le vendredi 21 septembre 2018 l’oncle maternel de Kognon Soro aurait été convoqué d’urgence à la préfecture de la ville dans l’enceinte des bureaux du préfet de région, préfet du département de Korhogo Daouda Ouattara. Jérôme Soro aurait retrouvé ce dernier avec deux autres autorités politiques très influentes de Korhogo ; à savoir Chigata Silué et Émile Soro, tous des adjoints du maire, le premier ministre Amadaou Gon Coulibaly.
Les mêmes sources révèlent que ces derniers promettent de restituer la dépouille de Kognon Soro le 22 ou 23 septembre 2018 à une seule condition : que la famille du défunt procède à l’inhumation dans les plus brefs délais. Proposition qu’aurait rejeté l’oncle Jérôme Soro car l’inhumation de son neveux ne pourrait se faire sans la présence de sa famille politique le RACI, mouvement proche de Soro Guillaume aurait-il confié. Les deux parties se quittent alors en queue de poisson faute de terrain d’entente.
Quant au corps, il est toujours à la morgue au grand dam de la famille biologique et de la famille politique.
Le procureur de Korhogo chargé de diriger les enquêtes sur son assassinat avait été dessaisi du dossier, par un coup de fil venu d’Abidjan. Le corps de la victime avait été transféré le mardi 17 juillet 2018, sur ordre du procureur d’Abidjan, de source proche du dossier.
La veille (le lundi 16 juillet 2018), Drissa Yéo, plus connu sous l’acronyme de Dey, un responsable du Rassemblement des jeunes républicains(RJR) de Korhogo présumé assassin du jeune étudiant était arrêté puis déféré à la prison de Grand-Bassam.
Karina Fofana, ivoiresoir.net

1 thought on “Kognon Soro : Bientôt 3 mois que les parents réclament son corps aux autorités, en vain, Amadou Gon Coulibaly pose des conditions…

  1. hier c etait le jeune soro kognon,et demain ça pourrait être u,ne autre personne.mais je dis non aux assassinats et arrestation arbitraires.personne en cote d ivoire ne doit salir nos efforts pour le maintien de la paix et surtout de la réconciliation.chers tous et toutes je n ai jamais imaginer que mon a travers ses tenants du pouvoir pouvaient laissé ce crime sans investigation.mesdames et monsieur
    voici donc un mauvais départ pour .a ce jours je pense si bien que personne ne doit mourir pour son appartenance politique et pour son opinion personnel.nous croyons que nos hommes de lois pourraient mener des enquêtes pour arrêter les vrais coupables.merci et très bonne compréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EM Social

EM Social Subtitle