Gagnoa-chefferie traditionnelle: Une marche sur la sous-préfecture pour réclamer la destitution de Alexis N’guessan-Zékré, chef du village de Kakrédou

Gagnoa-chefferie traditionnelle: Une marche sur la sous-préfecture pour réclamer la destitution de Alexis N’guessan-Zékré, chef du village de Kakrédou

Une centaine de villageois, issue du village de Kakrédou (6 km du centre-ville), ont marché, mercredi, sur la ville de Gagnoa, pour réclamer à l’autorité préfectorale, la destitution du chef de leur village, N’Guessan Zékré Alexis.
« C’est un chef dictateur, il ne collabore avec personne et humilie les personnes âgées », a affirmé un quinquagénaire Agboun Gbodré Noël, muni d’une pancarte avec un autre groupe de manifestants devant la sous-préfecture de Gagnoa.
Répondant à la question de savoir pourquoi les manifestations publiques maintenant, alors que le chef vient de boucler 10 années de pouvoir, les manifestants ont rétorqué que « c’est le temps de son départ qui est arrivé ».
« Allez rencontrer d’abord le conseil supérieur des rois et chefs traditionnels », aurait suggéré l’autorité sous-préfectorale, selon une source auprès des manifestants, à la sortie des échanges qu’une délégation de Kakrédou venait d’avoir avec le sous-préfet de Gagnoa.
Joint au téléphone, le chef incriminé a répondu que les manifestants “sont manipulés par certains cadres de la mutuelle de développement”, Celui qui réside à Abidjan a dit ne pas être « surpris » par cette « rébellion », qui répond, selon lui, à la volonté de quelques cadres qui cherchent à s’accaparer du pouvoir de chef de village alors « qu’un chef désigné est à vie ».
dd/fmo/Aip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *