Naissance de certains courants au PDCI-RDA / Innocent Yao sans detour : «Ils ont échoué… le président Ouattara doit donc prendre ses dispositions…»

Naissance de certains courants au PDCI-RDA / Innocent Yao sans detour : «Ils ont échoué… le président Ouattara doit donc prendre ses dispositions…»
A l’occasion d’un point de presse tenu le mardi 3 juillet 2018, au siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), à Cocody, Innocent Yao président national de la Jeunesses rurale dudit parti s’est prononcé sur l’actualité qui prévaut au sein de la famille du parti septuagénaire et dénoncé certaines fraudes constatées lors de la révision du listing électoral du 18 au 24 juin dernier.
Les courants naissant au sein de la famille politique suite à la décision du bureau politique du 17 juin dernier n’ébranlent en rien Innocent Yao et ses camarades. Mieux, la jeunesse rurale du PDCI affiche tout son attachement à la vision du Président Henri Konan Bédié dans sa décision de reporter l’adhésion du parti au projet du Parti Unifié à après 2020. « Les courants qu’ils sont en train de créer ne concernent qu’eux, le bureau politique a dit de façon claire que le parti unifié va se faire après 2020 et le parti est avec le président Henri Konan Bedié, nous restons dans cette vision et rien ne pourra nous effrayer » a argué le président de la JPDCI-Rurale.
A en croire Innocent Yao, le plus vieux parti de Côte d’Ivoire demeurera intraitable sur cette décision. « Les autres partis politiques ne vont pas imposer leur vision au Pdci Rda. La vision du PDCI-Rda appartient au Pdci Rda » a-t-il indiqué. Si aujourd’hui le président Ouattara suit l’actualité, a-t-il ajouté, il doit comprendre que ceux qui pensaient pouvoir imposer la vision du parti unifié au PDCI Rda ont échoué. « Le président Ouattara doit donc prendre ses dispositions » a-t-il dit. A toute la jeunesse de son parti, le président de la Jpdci rurale à appelé à la sérénité. « Ce sont des gens qui sont restés dans des compromissions. Ils sont allés tellement loin, ils ont échoué et ils ne peuvent plus faire marche arrière » a-t-il fait savoir.
Faisant le point de la révision de la liste électorale, tenue du 18 au 24 juin dernier, Innocent Yao a dénoncé de nombreux désagréments et une mauvaise organisation de la Commission électorale indépendante (CEI), dans l’organisation de cette opération. Notamment les fraudes constatées lors de cette opération dans la commune du Plateau. Il a indiqué qu’il est temps d’engager une réforme profonde de la Commission électorale indépendante (CEI), afin d’éviter aux ivoiriens une ènième crise post-électorale. « Il est temps de reformer cette CEI parce que les ivoiriens ne veulent plus vivre de crise postélectorale » a-t-il confié.
Source linfodrome.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *