Enrôlement 2018: Des responsables politiques plaident auprès de la CEI pour une prorogation…

Enrôlement 2018: Des responsables politiques plaident auprès de la CEI pour une prorogation…
La tournée nationale de supervision de l’opération d’enrôlement du secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, Pr Maurice Kakou Guikahué, démarrée, lundi 18 juin 2018, s’es achevée, dimanche 24 juin, dans l’Est du pays, précisément dan le département d’Abengourou. Au Groupe scolaire Plateau 1, les responsables du centre ont expliqué à l’envoyé du président Henri Konan Bédié, qu’ils ont recensé au moins 102 personnes sur les 7 jours impartis. A L’Epp Agni extension, il a été informé de l’enrôlement de 30 personnes par jour. Quand au Groupe scolaire Cafetou, plus de 100 personnes, ont été inscrites sur les listings. Des résultats qui réjouissent le maire Amoikon Banga, délégué Pdci d’Abengourou qui s’est confié à la presse en ces termes : «Nous avons depuis pratiquement 6 mois engagé avec nos bases, les secrétaires de section en particulier, une démarche pour identifier les nouveaux majeurs. Nous avons conçu des fiches pour qu’au niveau de chaque comité de base, on enregistre ces nouveaux majeurs que nous devons inscrire sur nos listes. Nous avions un objectif, tous étaient informés de cet objectif-là, comité de base par comité de base, section par section. On avait enregistré autour de 1200 personnes qui n’étaient pas inscrites sur les listes. Fiches par fiches, on a fait un point quotidien depuis lundi dernier et nous avons largement dépassé nos objectifs, par rapport à ces 1200 personnes que nous avons dentifiées avec leur numéro de carte d’identité, leur numéro de certificat de nationalité, leur numéro de téléphone. Ce sont des personnes à qui nous avons téléphoné, on les a presque harcelées au jour le jour pour qu’elles puissent s’inscrire sur les listes. Ce qui a été fait.

Hier, samedi 23 juin, les objectifs étaient dépassés et nous avons continué de faire ce travail-là et on continue de le faire jusqu’à la fermeture des bureaux de vote. On espère que le gouvernement va nous accorder un ou deux jours pour gagner les jours d’intempéries que nous avons connus ». Après la ville d’Abengourou, le secrétaire exécutif en chef et sa délégation, ont mis le cap sur des localités de la délégation dirigée par le délégué Adou N’goran Bernard. A Sankadiokro, un total de 46 personnes avait été inscrites depuis lundi dernier, à Zinzenou, 26 personnes reçues dont 2 nouveaux majeurs, Yakassé-Feyassé, plus de 140 avec une cinquantaine de nouveaux majeurs. Réagissant face à ces résultats mitigés, le délégué Adou N’goran Bernard, a indiqué ceci : «Dans l’ensemble, je peux dire qu’il n’y a pas d’engouement, d’abord à cause de la saison des pluies qui empêche nos parents qui sont dans les campements de venir se faire enrôler. Ensuite, il y a la situation des nouveaux majeurs qui ont du mal à acquérir leur certificat de nationalité à cause des frais. Il aurait fallu proroger l’opération ».

Coordonnateur de la zone Est, M’bengue Racine, secrétaire exécutif du Pdci-Rda, chargé de la zone Est, coordonnateur de ladite zone pour l’enrôlement a relevé qu’« effectivement, la saison des pluies n’a pas facilité les choses. Et puis, les nouveaux majeurs, qui pour la plupart commencent les compositions du baccalauréat, aujourd’hui lundi. Il serait donc opportun pour la Cei, de proroger l’enrôlement de 48h ou 72h pour faire justice. Car après, cet enrôlement, nous allons aux élections locales qui concernent donc la vie des populations dans les localités habitées. Je m’associe donc à la requête du délégué. Je voudrais profiter de votre micro pour remercier tous les délégués départementaux qui sont à pied d’œuvre. Au niveau des statistiques, nous sommes satisfaits, car les objectifs que nous nous sommes fixés sont à 80% de réalisation».
Gilles R. O. et D. Sory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *